Tu vas être révolté tellement j'suis trop (choisis un adjectif, tout me correspond) - et prout !







dimanche 17 février 2008

Terminé (?)

Ça y est, le dernier acte a tranché.
Cette pièce n'aura été ni une comédie, ni un drame, mais un mélange confus d'attentes mutuelles non assouvies, d'amour non reconnu, d'illusions, de regrets, de doutes, d'attaches émotionnelles, de joie, de peine, d'amour, de discorde...
Qui aurait pû s'attendre à une telle évolution de l'intrigue ?
Le début a commencé comme une pièce romantique, la rencontre parfaite avec la fille parfaite.
Une surprise le soir d'un anniversaire, celui de la maturité, bien controversée de mal à l'aise, de quiproquo et de situations des plus burlesques.
C'est alors une histoire qui commence dès le début dans le surmenage et la confusion.
Mais personne n'est dupe, c'est le début d'une histoire d'amour.
L'histoire s'enchaîne, les actes passent, passifs et platoniques, les intriguent se poursuivent, le temps passe.
On attend néanmoins quelquechose, une explosion, une amplification des sentiments, une avancée vers l'imprévue, l'extraordinaire et l'inattendu, l'accidentel et l'inopiné...
On s'approche donc inéxorablement vers une planitude, un véritable désaccord avec l'esprit initial : le thème de l'amour et le fortuit.
La fin s'en retrouve morose.
En fait, c'est une sorte de fin inachevée, douteuse, presque préméditée mais mal accomplie, qui laisse perplexe, qui bouleverse l'acte initiateur, qui laisse en attente...
Attente de quoi ?
D'illusions, de chimères qui trompent l'esprit, ou bien de renouveau, un renouveau qui laisse introduire une nouvelle histoire ?
Cependant, les derniers mots sont décessifs et nous amènent à distinguer ce qui les sépare : deux conceptions différentes de l'amour, deux conceptions presque antagonites du "ressenti".
Mais alors pourquoi tant de peine, tant de chagrin ?
On ne cessera de se demander ce qui l'a retenu de ne pas la rattraper dans les escaliers.
Il ferma la porte, le coeur déchiré et le moral éprouvé. Un dernier regard, désolé et retenu.

4 commentaires:

Ju a dit…

Elle est loin d'être parfaite cette fille... La seule chose dont elle est extrémement fiére mais qui la blesse autant, c'est son amour immodéré pour LUI...

Stix a dit…

Louis ? (mdr)

zaraki a dit…

warning : sékence émotion T_T
j'aime bien la facon dont tu écris > tiens voila ma carte ! mdr

Psyko : ) a dit…

J'espR ke c de moi que tu parle mon stixounet !? (love)